Jour 5
« Ulysse perça et chevilla ses poutres,
les unit l’une à l’autre au moyen de goujons et fit son bâtiment.
Les longueur et largeur qu’aux plats vaisseaux de charge donne le constructeur qui connaît son métier,
Ulysse les donna au plancher du radeau ;
il dressa le gaillard, dont il fit le bordage en poutrelles serrées, qu’il couvrit pour finir de voliges en long ;
il y planta le mât emmanché de sa vergue ;
en poupe, il adapta la barre à gouverner ;
puis l’ayant ceinturé de claies en bastingage,
il lesta le plancher d’une charge de bois. …
En maître encore, il sut tailler ses voiles,
y fixer les drisses et ralingues ;
il amarra l’écoute ;
enfin, sur les rouleaux, il mit le bâtiment à la vague divine ».
Cinquième chant de l’Odyssée.
Ulysse va quitter l’île où il a été confiné. C’est l’île où Calypso l’a recueilli et sauvé. Et séquestré. Mais Zeus a ordonné la libération d’Ulysse.
Avant de partir, Ulysse construit habilement son embarcation. 4 jours entiers y sont consacrés.
Qu’avons-nous construit de nos 4 premiers jours ? Vers quel destination devons-nous partir ? Nous sommes au cinquième jour. Ulysse prend la mer. Il naviguera 18 jours sur la mer calme. Et, après que Poséidon a déclenché une tempête des tous les Vents, il termine sa traversée par deux jours de nage qui l’échouent sur une côte peu hospitalière.
Avons-nous, nous aussi, encore 20 jours de traversée ?
Le cinquième chant de l’Odyssée raconte la fin du voyage d’Ulysse. La fin de son retour. L’odyssée commence par la fin.
Sommes-nous, nous aussi, à la fin d’un voyage ? D’où partons-nous ? Et vers où allons-nous ? Quel radeau construire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.