Odyssée. Chant 11.
Y revenir.
Puis en revenir…
Ulysse traverse donc l’Océan pour un passage au royaume des morts. Selon les indications de Circé, il sait où il doit accoster et préparer un sacrifice. Il se conforme strictement aux indications.
Et les morts vont lui apparaître, comme promis.
Le récit se découpe alors en trois parties.
Dans la première partie, Ulysse va croiser 3 morts. D’abord un de ses hommes, mort chez Circé au moment de partir pour les enfers. Il s’agit d’Elpénor, mort en tombant d’un toit sous l’effet du vin. Le jeune homme a fait le voyage plus vite qu’Ulysse, remarque Ulysse, non sans humour.
Ensuite, Ulysse retrouve sa mère, dont il ignorait la mort. Il ne lui parle pas immédiatement, parce qu’il attend principalement Tirésias, le devin aveugle de Thèbes. Thèbes encore et toujours dans ce récit de l’Odyssée, qui se place donc temporellement (dans la temporalité fictionnelle) après les récits thébains. Tirésias arrive donc, et décrit à Ulysse les difficultés du retour (et non point le chemin…). Il le prévient de ne pas faire de tort aux bœufs sacrés du Soleil, sans quoi, ça va devenir vraiment très très compliqué.
Ces conseils donnés, Ulysse parle à sa mère. Elle le rassure quand à la fidélité de sa femme, Pénélope, et à la prudence et la rigueur de son fils Télémaque.
Vient ensuite une deuxième partie dans le récit, où Ulysse voit défiler de nombreuses reines et princesses grecques, décédées évidemment. D’abord sept femmes, une à une. Trois de ces femmes sont liées à Thèbes (Antiope, descendante directe d’un des spartoï, les hommes semés par Cadmos, qui fondèrent la ville, début du récit thébain ; puis Mégaré et Jocaste qui sont contemporaines). Puis deux groupes de trois femmes. La dernière d’entre elle est encore liée au récit thébain : il s’agit d’Eriphyle qui intervient dans le récit des guerres qui opposèrent les fils d’Œdipe, et qui clôture le récit thébain.
A leur suite, défileront des centaines de princesses, non décrites.
Ulysse semble vouloir s’arrêter ici dans son récit des enfers. Il ne faut pas oublier que les chants 9, 10 et 11 sont la suite du récit entamé chez les Phéaciens au chant 8, par Ulysse, pour conter son aventure.
Les Phéaciens insistent pour avoir la suite… Il n’y a pas que nous qui attendons impatiemment l’épisode suivant de notre série addictive.
Il y a donc une troisième partie au récit. Et cette fois, c’est un défilé d’hommes. Il commence par Agamemnon qui vient narrer à Ulysse la façon dont il a été assassiné par sa propre femme. Suivent Achille, Patrocle, Antiloque et Ajax, et à des échanges entre eux et Ulysse à propos de la guerre de Troie (contée dans l’Iliade). Puis défilent Minos (le fils d’Europe, la sœur de Cadmos, disparue, et que Cadmos partira chercher, recherche infructueuse qui se terminera par la fondation de Thèbes…), Orion, le géant, Titryos, Tantale et Sisyphe. Pas de dialogues. Le défilé se termine par Héraklès. Petite référence à ses travaux (herculéens). Puis Ulysse, craignant croiser Perséphone, quitte les lieux, regrettant de n’avoir pas vu les Héros grecs morts avant lui…
Fin du séjour aux enfers, qui ressemble un peu à une table des matières de la mythologie synthétisée… Pour celui qui ne navigue pas aisément sur les flots des noms et des références, il ne se passe pas plus de choses que pour un étranger qui assiste à une réunion de famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.